Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Espace ressources > Outils d’animation > Tester vos connaissances > Alcool et drogues de synthèse : Affirmations

Alcool et drogues de synthèse : Affirmations

Fabriqué et Utilisé en 2003-2004
au CES JOLIOT-CURIE
en 4èmes et/ou 3èmes

Un alcoolique n’est pas un toxicomane. Vrai ou faux ?


Qu’est-ce qu’un produit psychoactif ?


On boit par plaisir, jamais par besoin. Vrai ou faux ?


On dit de quelqu’un qui boit trois verres de vin et qui n’en ressent pas les effets qu’il tient bien l’alcool. Ça veut dire qu’il est résistant. Vrai ou Faux ?


Qu’est-ce que la dépendance physique ?


Pour les adultes, c’est plus difficile de s’amuser dans une soirée si ils n’ont pas bu au moins une boisson alcoolisée. Qu’en pensez-vous ?


De quoi est composé l’extasy ?


Quels sont les effets du LSD ?


Quels sont les risques possibles lors de prises de drogues de synthèse ?


Monsieur Y dit : « - L’alcool me procure plus de bénéfices que de gêne, pourquoi m’arrêter ? ». Que lui répondriez-vous ?


Il est normal que l’alcool soit en vente libre. D’accord ou pas ?


Qu’appelle-t-on la DESCENTE ?


On a pas vraiment vécu si on a pas testé au moins un produit dans sa jeunesse. D’accord ou pas ?


J’ai bu un verre, je ne suis pas une droguée ! D’accord ou pas ?


Les extas sont réservés à une population marginale. D’accord ou pas ?


L’alcool et le cannabis, au moment où ils sont consommés, permettent d’oublier les soucis et donc de se sentir bien. Les plus gros consommateurs sont donc ceux qui ont les plus gros problèmes ! D’accord ou pas ?


Une femme qui boit est beaucoup moins bien considérée qu’un homme qui boit. D’accord ou pas ?


Avec du temps et du courage, une personne alcoolique peut arriver à s’en sortir et revenir à des consommations raisonnables de boissons alcoolisées. Vrai ou faux ?


L’alcoolisme est considérée comme une maladie, vrai ou faux ?


Plus on commence tôt à boire plus on aura de mal à s’arrêter plus tard ! Vrai ou faux ?


Ne pas faire remarquer à quelqu’un qui boit souvent et beaucoup qu’il a des consommations excessives, c’est devenir complice de ses abus. D’accord ou pas ?


Un public de préadolescents avertit sur les effets et risques des drogues n’aura plus la curiosité de les tester. D’accord ou pas ?


Quelqu’un qui boit deux verres de vin par repas est raisonnable. Il est loin d’être dépendant. D’accord ou pas ?


Une personne qui boit beaucoup en fête tous les week-end avec les copains, mais qui ne touche pas une seule goutte d’alcool la semaine ne risque pas de devenir dépendant. Vrai ou faux ?


Monsieur S dit : « -Sans mon petit verre de whisky avant de me coucher, je n’arrive pas à m’endormir. C’est le seul que je bois dans la journée. Je ne risque pas de devenir dépendant avec si peu d’alcool, en plus, je ne représente ni un danger, ni une gêne pour les autres. Pourquoi m’arrêter ? »
Que lui répondriez-vous ?


Si je croise un toxicomane, je peux le deviner tout de suite.


Dans un restaurant ou dans un café, la quantité d’alcool présente dans un verres de vin est égale à celle présente dans une dose de whisky ou de pastis. Vrai ou faux ?


Quels sont les risques d’un absorption fréquente d’alcool pour le corps ?


Comment une personne peut-elle savoir qu’elle est devenue dépendante à l’alcool ?


Que ressent-on quand on a bu une boisson alcoolisée ?


Combien de temps faut-il au corps pour éliminer deux verres standard d’une boisson alcoolisée ?


Une femme a moins besoin de boire qu’un homme pour ressentir les mêmes effets. Vrai ou Faux ?


Deux personnes de même taille et de poids différents ne vont pas ressentir les mêmes effets pour la même dose d’alcool absorbée. Vrai ou faux ?


P.-S.

Créé et ou Rassembléé par les animateurs de prévention de l’ESJA (Karelle BOURHIS-JULLIEN et Romain ROUSSET)

Article au format PDF

Site réalisé avec SPIP | Squelette BeeSpip

Mis à jour le mardi 28 septembre 2021