Accueil du site
Accueil du site
 
Jeunes
Parents
Professionnels
Dossiers thématiques

Accueil du site > Dossiers thématiques > Les Addictions > Drogues illicites > L’héroïne > Modes de consommation et effets

Modes de consommation et effets

L’héroïne est en général injectée par voie intraveineuse, on parle alors de "fix" ou de "shoot". Elle est placée dans une cuillère, mélangée avec de l’eau et un diluant dans le cas d’une héroïne brune. Ensuite aspirée dans une seringue, elle est injectée.

On parle de speedball lorsqu’elle est injectée en association avec la cocaïne.

Elle peut être inhalée "chasser le dragon" (chauffée sur un papier d’alu, les vapeurs sont aspirées à l’aide dune paille)

Sniffée en ligne à la paille.

Fumée mélangée à du tabac dans une pipe classique.

Les effets de l’héroïne varie en fonction du mode de consommation, du contexte et de la quantité. Les effets recherchés sont une sensation d’apaisement, d’euphorie et d’extase. Ces effets sont généralement suivis d’un état de somnolence, accompagné de nausée, de vertiges et d’un ralentissement cardiaque.

Les effets durent entre 4 et 6 heures pour l’héroïne brune voire de 8 à 12 heures pour la blanche.

L’injection peut entrainer des infections de la peau en créant des abcès ou des oedèmes, infection du sang et augmente le risque de transmission du VIH et des hépatites B et C.

sources : MILDECA

Drogues info service

P.-S.

En France les pratiques d’injection sont stables depuis les années 90.

La politique de la réduction des risques a permis d’enrayer la contamination par le virus du SIDA.

SPIP 2.1.30 [23453] | Squelette BeeSpip v.3.0 [1056]